Schotten Totten 2

SCHOTTEN TOTTEN 2 🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿 Nou­velle esca­lade dans la guerre des voi­sins, alors que les deux bel­li­gé­rants du célèbre Schot­ten Tot­ten ont déci­dé de pas­ser à la vitesse supé­rieure pour un duel à la fois épique… et asymétrique !

La carte d’i­den­ti­té du jeu :

👪 2p. 🍼 8+ ⌛ 20 min
💡 Rei­ner Kni­zia 🎨 Djib
🏠 Iel­lo
📦 Com­bi­nai­son

Qu’y a t’il de nouveau dans Schotten Totten 2 ?

Nous revoi­ci en Écosse pour la suite d’un de nos jeux à 2 pré­fé­ré ! Schot­ten Tot­ten 2 mérite bien son numé­ro 2 car beau­coup de choses changent dans ce nou­vel opus. Si vous ne connais­sez pas le jeu de base, on vous conseille cette super décou­verte rapide en vidéo de Ludo­vox.

Le prin­cipe de base reste inchan­gé, on pose des cartes le long d’une muraille dans le but d’obtenir une meilleure com­bi­nai­son que son adver­saire. Cepen­dant, le jeu est deve­nu asy­mé­trique, et ça, on adore ! 😁. L’un des joueurs attaque et doit détruire 4 murailles (ou deux fois d’af­fi­lée la même) tan­dis que l’autre défend et n’a pour but que de tenir jus­qu’à la fin de la pioche sans perdre. De plus, l’attaquant peut reti­rer ses assaillants d’une muraille pour atta­quer avec une meilleure com­bi­nai­son ! ⚔️ et le défen­seur peut uti­li­ser un de ses 3 chau­drons d’huile 🛢️ pour ébouillan­ter (et défaus­ser) l’assaillant le plus proche d’une muraille. Ces nou­veaux pou­voirs rendent le jeu encore plus incer­tain et plus tendu.

schotten totten 2 iello jeu de société 2 joueurs

Der­nier chan­ge­ment : chaque muraille 🏰 est désor­mais spé­ci­fique et impose des contraintes de pose ! En effet, chaque muraille décrit un nombre de cartes à poser et peut don­ner un avan­tage à un cer­tain type de com­bi­nai­son (“seules les suites comptent”, “seules les cou­leurs comptent” …). Cette nou­veau­té rend les par­ties encore plus dif­fé­rentes et le jeu gagne glo­ba­le­ment en rejouabilité.

schotten totten 2 iello jeu de société 2 joueurs

Notre avis sur Schotten Totten 2

Mal­heu­reu­se­ment, je dois avouer avoir une petite pré­fé­rence pour Schot­ten Tot­ten pre­mier du nom. Mal­gré toutes ces nou­veau­tés qui renou­vellent et com­plexi­fient le jeu (et qui sonnent bien, on peut le dire !), j’ai eu du mal à accro­cher à ce numé­ro 2. Je le trouve moins fluide, le rythme est bien plus lent. Suis-je d’ailleurs le seul à trou­ver qu’il est plus facile de gagner en défen­dant qu’en atta­quant ? Schot­ten Tot­ten 2 per­met­tra donc aux joueurs ayant ado­ré le pre­mier de renou­ve­ler l’expérience de jeu, c’est une bonne suite qui apporte son lot de nou­veau­tés et, même s’il n’a pas su piquer la place du numé­ro 1 dans mon cœur, il reste un bon jeu que je conseille­rais aux per­sonnes ayant déjà bien joué au numé­ro 1.

Robin