Le Cul de Chouette de Kaamelott

La sor­tie en salle de Kaa­me­lott ain­si que notre concours pour rem­por­ter le Graal sont deux rai­sons valables pour vous par­ler du Cul De Chouette 🩉, ce jeu de dĂ©s issus de la sĂ©rie. Il vous faut seule­ment 3 dĂ©s de 6 pour y jouer, mais vous allez voir que ce n’est pas aus­si simple que ça. Le but du jeu est d’at­teindre ou dĂ©pas­ser 343 points en fai­sant des com­bi­nai­sons de dĂ©s đŸŽČ et des trucs bizarres. Pour­quoi 343 ? Sim­ple­ment car c’est les chiffres asso­ciĂ©s aux ini­tiales du nom du jeu (CDC), c’est tout. Pas besoin d’ĂȘtre druide pour com­prendre ça


Selon la tra­di­tion du CDC, une par­tie com­mence lorsque quelqu’un pro­pose « Eh, est-ce qu’ils seraient par­tants pour un Cul De Chouette ? » et qu’un autre rĂ©pond « Ouais allez, de temps en temps faut prendre le tau­reau par les cornes ! Â»

Les rĂšgles du Cul de Chouette

Tour Ă  tour, chaque joueur lance d’a­bord deux dĂ©s qu’on appel­le­ra les chouettes et aprĂšs, il lance le der­nier dĂ©s (le cul). En fonc­tion du rĂ©sul­tat de ces 3 dĂšs, il peut se pas­ser beau­coup de choses et cela rap­por­te­ra un cer­tain nombre de points.


Les combinaisons

  • 🩉 La Chouette : deux dĂ©s identiques

La Chouette rap­porte autant de points que le car­rĂ© du chiffre indi­quĂ© sur les chouettes : 1=1 pt, 2= 4 pts, 3= 9 pts, 4/=16 pts, 5/=25 pts, 6=36 pts.

  • 🩉 La Velute : l’addition de 2 dĂ©s est Ă©gale au troisiĂšme

La Velute a pour valeur le chiffre le plus Ă©le­vĂ© des trois et rap­porte le double du car­rĂ© de la Velute : 2=8 pts, 3 =18 pts, 4 =32 pts, 5=50 pts, 6= 72 pts.

  • 🩉 La Chouette Velute : une Chouette + une Velute

La Chouette Velute a la mĂȘme valeur que la Velute sauf que
 C’est le pre­mier joueur qui frappe dans ses mains en criant “ Pas mou le caillou ! ” gagne les points de laChouette Velute. Si plu­sieurs joueurs sont Ă  Ă©ga­li­tĂ©, alors les points de la Chouette Velute sont sous­traits des scores des joueurs concernĂ©s.

  • 🩉 Le Cul de Chouette : trois dĂ©s identiques

On aurait aus­si pu appe­ler ça le bre­lan mais ça serait trop simple
 Le cul de chouette rap­porte 40 + 10 x ( le Cul De Chouette ) : 1=50 pts, 2=60 pts, 3=70 pts, 4=80 pts, 5=90 pts, 6=100 pts.

  • 🩉 La suite : pas besoin de l’ex­pli­quer celle lĂ , non ?

Si 3 dĂ©s se suivent, tous les joueurs doivent taper du poing sur la table en criant : ” Gre­lotte ça picote ! “. Le der­nier joueur Ă  le faire perd 10 points. En cas d’é­ga­li­tĂ©, les joueurs concer­nĂ©s se dĂ©par­tagent en criant : ” Sans fin est la moi­sis­sure des biĂšres bre­tonnes ! “. S’il y a tou­jours Ă©ga­li­tĂ©, les joueurs concer­nĂ©s se dĂ©par­tagent en lan­çant cha­cun un dĂ©, et celui qui aura fait le plus grand score perd les 10 points. S’il y a plu­sieurs joueurs qui ont fait le plus grand score, ils recom­mencent pour se dĂ©par­ta­ger, mais cette fois pour perdre 20 points, puis 30 points, etc. Ça leur appren­dra Ă  faire Ă©galitĂ© !

  • 🩉 Le NĂ©ant : Aucune des com­bi­nai­sons ci-dessus

En cas de NĂ©ant, le joueur qui a lan­cĂ© les dĂ©s peut gagner une Gre­lot­tine (voir en des­sous) mais s’expose Ă  un dĂ©fi Grelottine.


Les défis et actions un peu bizarre du Cul de Chouette

En plus des com­bi­nai­sons vues au des­sus, il y a quelques actions particuliĂšres :

  • 🩉 Le Sirotage

Une fois les 3 dés lan­cés, si le joueur a réa­li­sé une Chouette, il peut ten­terde relan­cer un dé pour trans­for­mer sa Chouette en Cul de Chouette.
Si le joueur rĂ©us­sit son Siro­tage, il gagne les points du Cul de Chouette, sinon il perd les points de la Chouette. Chaque com­bi­nai­son rĂ©a­li­sĂ©e aprĂšs le Siro­tage est valable et sa rĂšgle s’ap­plique. Lorsque le joueur annonce son Siro­tage, cha­cun des autres joueurs peut miser sur la valeur du dĂ© relan­cĂ©. Chaque nombre est annon­cĂ© par les joueurs de la façon sui­vante : 1/ Linotte, 2/ Alouette, 3/ Fau­vette, 4/ Mouette, 5/ Ber­ge­ron­nette et 6/ Chouette. La mise est de 5 pts, le gain est de 25 pts. Atten­tion, le Siro­tage ne peut ĂȘtre ten­tĂ© que sur une Chouette : il s’a­git d’une BĂ©vue si un joueur tente un Siro­tage sur une Chouette Velute.

  • 🩉 Le Civet siro­tĂ©

Si un joueur Ă©choue un Siro­tage de 6, il gagne un Civet. Toutes les rĂšgles du Siro­tage res­tent appli­cables lors d’un Siro­tage de 6 : les autres joueurs peuvent parier sur le dĂ©, et en cas d’é­chec le joueur perd 36 points.

Le Civet est non cumu­lable. Le Civet per­met de miser sur la valeur d’un lan­cer et peut ĂȘtre uti­li­sĂ© Ă  n’im­porte quel moment de la par­tie avant de lan­cer ses Chouettes durant son tour de jeu. Pour cela, le joueur crie “ Civet de 50 (ou autre) sur une Chouette ! ”. La mise maxi­male est de 102 points et peut se faire sur n’im­porte quelle com­bi­nai­son (Chouette, Velute, Chouette Velute, CDC, Suite et mĂȘme sur un NĂ©ant ).

Si un Civet est ten­tĂ© sur un Cul De Chouette, il faut pré­ci­ser avec ou sans Siro­tage. Si le joueur rĂ©us­si son Civet, il gagne les points mis en jeu + ceux de la com­bi­nai­son rĂ©a­li­sĂ©e, et s’il Ă©choue, il perd les points de sa mise, mais gagne ceux d’une Ă©ven­tuelle combinaison.

  • 🩉 La Gre­lot­tine

Lorsqu’un joueur rĂ©a­lise un NĂ©ant, il gagne une Gre­lot­tine et peut dĂ©fier ou ĂȘtre dĂ©fiĂ© par un autre joueur pos­sé­dant aus­si une Grelottine.

Pour obte­nir une Gre­lot­tine, le NĂ©ant doit ĂȘtre rĂ©a­li­sĂ© lorsque le score du joueur concer­nĂ© est supé­rieur ou Ă©gal Ă  30 points. Pour dĂ©fier un joueur pos­sé­dant aus­si une Gre­lot­tine, il faut crier ” Gre­lot­tine ! ” en dĂ©si­gnant sa cible du doigt. Si deux joueurs crient ” Gre­lot­tine ! ” en mĂȘme temps, c’est celui qui a le plus petit score qui devient Gre­lot­tin. Le Gre­lot­tin choi­sit alors une com­bi­nai­son que le joueur dĂ©fiĂ© devra rĂ©a­li­ser. Il a le choix entre les com­bi­nai­sons sui­vantes : Chouette, Velute, Chouette Velute, Cul De Chouette. C’est le Gre­lot­tin qui dĂ©cide com­bien de points il met en jeu, sachant que le nombre maxi­mal est de 33% du plus petit score des deux, soit un tiers. Le joueur dĂ©fiĂ© a alors deux lan­cers pour rĂ©a­li­ser la com­bi­nai­son deman­dĂ©e. S’il y par­vient, il gagne les points mis en jeu et le dĂ©fiant les perd.Si le joueur dĂ©fiĂ© Ă©choue, c’est l’inverse qui se pro­duit. Cepen­dant, dans tous les cas, le joueur dĂ©fiĂ© gagne les points de la com­bi­nai­son qu’il a rĂ©alisĂ©.

  • 🩉 La BĂ©vue : Lors­qu’un joueur com­met une erreur

Une BĂ©vue peut ĂȘtre une mau­vaise annonce, un joueur lan­çant les dĂ©s alors que ce n’est pas son tour,les dĂ©s qui tombent de la table, etc. Le joueur qui com­met une BĂ©vue perd 10 points.


Et je ne vais pas vous men­tir pour la suite : si vous accro­chez, sachez qu’il existe une ligue du CDC avec encore plus de rĂšgles far­fe­lues et com­plexes, et mĂȘme avec un pla­teau de jeu trou­vable ici. Si vous le sou­hai­tez, et je cale ça Ă  la fin exprĂšs !, il y a aus­si une vidĂ©o de Fabien Oli­card qui explique tout ça. Bon jeu les amis et bon film si vous avez la chance de pou­voir aller le voir en salles !

Au bout d’un moment, il est vrai­ment druide, c’mec-lĂ , ou ça fait quinze ans qu’il me prend pour un con ?

Le roi Arthur